HOME / LE BLASON/ L'HYMNE

 

                    Le 19 Mai 1850, jour où le General Narciso López occupa la ville de Cárdenas, province de Matanzas, ce drapeau s'arbora                pour la première fois, lequel deviendra notre bannière nationale. Durant 19 ans il symbolisa les activités anti-coloniales.

     Au début de la guerre d'indépendance le 10 Octobre 1868, il fut adopté comme emblème national par l'Assemblée Constituante de     la République de Cuba, réuni à Guáimaro le 11 Avril 1869.

Depuis ce jour il préside tous les actes du mouvement indépendantiste. José Martí exprima ; que l e sang qui s'est versé pour l'indépendance a nettoyé l'origine douteuse du drapeau qui se couvrira de gloire sur les champs de bataille.

Le triangle équilatéral - qui se détache sur l'ensemble - est la figure géométrique parfaite pour avoir ses trois cotés et ses trois angles égaux, lequel signifie l'égalité entre les hommes.

Les trois couleurs (blanc, bleu et rouge) sont celles de la révolution et dans la connotation latine, s'associent au triptyque révolutionnaire français de liberté, égalité, fraternité. Elles unissent, en plus, les idéaux de justice exprimées dans la pureté de la couleur blanche, l'altruisme et la grandeur de ses idéaux dans le bleu, avec le rouge, le reflet du sang qui se versa pour la liberté. Elles incarnent aussi les nouvelles idées républicaines et démocratiques qui se synthétisent dans le citoyen de la république, libre et égal, assumant pleinement ses droits et ses devoirs, en opposition aux vassaux d'un roi, selon la conception des monarchies absolues.

Et enfin, l'étoile à cinq pointes - dont l'une est orientée vers le Nord, indiquant la stabilité - exprimant l'équilibre entre les qualités morales et sociales devant définir l'Etat et signifie aussi l'astre brillant de son propre éclat, c'est-à-dire, un état indépendant.

De tel mode, l'étoile symbolise la liberté ; le triangle, l'égalité ; et les bandes, l'union, la perfection et la fraternité.

Le symbolisme concrétisé par le drapeau transmet la transcendance révolutionnaire et permet de se reconnaître dans les idéaux immortels de la nation cubaine. López, qui était franc-maçon, connaissait le symbolisme révolutionnaire, républicain et humaniste, c'est pour cette raison qu'il l'inclut dans les couleurs nationales. Sa conception distante de celui nord-américain à concrétiser non seulement les idées de liberté sinon aussi celles d'égalité et de fraternité qu'inspirèrent la Révolution Française.

  

Cela se comprend alors, que le drapeau national soit l'emblème des générations entières de patriotes et combattants sociaux, le symbole de tous les cubains. Son contenu révolutionnaire synthétise l'idéal d'un peuple noble et aguerri, les sentiments humains, généreux et ferme d'une nation qui se forge elle même .

(Source : Histoire de Cuba, 1492 - 1898 ; formation et libération de la nation / Eduardo Torres Cuevas et Oscar Loyola Vega. Ville de La Havane, Editorial Pueblo y Educación, 2002.404 p., ilust.).

  
Au sujet du drapeau    Option du Drapeau